La terre

Un travail artisanal

1 0 0 % B i o

Le vignoble est en dernière année de conversation vers l’agriculture Biologique, à partir du millésime 2021, tous nos vins seront certifiés Bio.

C’est une conviction que nous avons tous choisi d’adopter. Le maître mot, est de travailler le plus responsablement possible, vis-à-vis de l’environnement.

La vigne

La disposition du vignoble (en restanques) nous oblige à retrouver un travail manuel pour la plupart des activités :

  • désherbage à la pioche des inters-rangs,
  • taille en cordon de Royat,
  • ébourgeonnage,
  • écimage et Effeuillage

Chaque restanque est séparée de l’autre par des « talus ». Nous les valorisons en les laissant végétaliser afin de créer ce que l’on appelle « des haies champêtres » dans lesquelles ont pu se développer tout un écosystème naturel favorable à l’essor des vignes.

Une symbiose

Nous avons élaboré une complémentarité entre l’activité caprine et viticole. 

Nos chèvres pâturent dans les vignes durant la saison hivernale, ce qui permet d’entretenir les vignes naturellement, et de limiter au maximum notre empreinte carbone. Nous réutilisons également le fumier des chèvres, comme engrais naturel.

Au fur et à mesure, la nature a repris vie dans nos parcelles, et on y trouve aujourd’hui toutes sortes d’insectes (coccinelles, abeilles, bourdons…)

Notre objectif est de créer un mode de culture raisonné.  

Un matériel adapté

Pour l’entretien des rangées, nous utilisons un tracteur peu utilisé en Provence : le chenillard.

Il s’agit d’un tracteur nettement plus bas et équipé de chenilles, qui nous permet de travailler en toute sécurité mais aussi de moins tasser le sol lors des passages. En revanche cela demande plus de temps car ces machines sont moins rapides que des tracteurs ordinaires.